Numéro 27 - Mai/Juin 2012
Numéro : 27
Période : mai/juin
Au Sommaire...

Actualité médicale
• Dérive sectaire                                                                 
• Ça gratte ou ça pique                                                         

Interview
• Le Mur, la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme          

Médecine intégrative
• Chronofatigues au quotidien, laquelle est la vôtre ?  

DOSSIER : LES DENTS

Pathologies neurofonctionnelles
• Le magnésium pour la fibromyalgie                         
• Dans le corps puis dans la tête                         
• Méditerranée danger mercure                                     
• Une désintoxication illusoire                                    
• MCS, neurologique                                                            

Vision intégrative
• La catastrophe - viande                                      

Chronique
• Il y a des enseignements sacrés…      

À lire
• Une floraison de "pleine conscience"             

Témoignage
• Le vrai et la vérité                                 

Art & émotion
• Entrez dans la transe !                                                

Recettes
• Filets de rougets sur potée du soleil

 Lire l'édito

Santé intégrative et société par le Dr Bernard Rosa

Une vision intégrative de la santé apporte à tous les décideurs des arguments pour mieux comprendre les différences entre les individus, les groupes, les nations… En augmentant la productivité de chacun, elle améliore la valeur ajoutée qu’un pays apporte à sa production, source de sa richesse nationale.
Ainsi, un apport suffisant en vitamine D permet de mieux fixer le calcium et le magnésium. Ce magnésium, indispensable au fonctionnement des enzymes des horloges biologiques, contribue à la gestion du temps qui passe. Une population carencée est ainsi moins prévoyante, plus stressée, plus fatigable… Une supplémentation systématique aide donc les habitants d’un pays à mieux vivre ensemble. Sur le même registre, les carencés en zinc doutent de tout, de tous et souvent d’eux- mêmes. Un besoin inassouvi en cuivre, or, argent s’accompagne d’agressivité…
Les gestuelles jouent également un grand rôle dans les comportements. Les sociétés se servent des appuis symétriques pour le garde-à-vous (relations hiérarchiques), pour juger de la docilité des candidats (entretiens d’embauche), et pour la prière (soumission aux dieux). D’ailleurs, à une époque pas si reculée, lors de leurs dévotions, les chrétiens croisaient les mains (je ne ferai rien) et baissaient leur tête et leur regard… Lors de la prosternation de leurs fidèles, bien des religieux abusent encore de ce pouvoir afin de les attirer dans des voies extrémistes. Car, dans la nature, les pieds symétriques servent surtout à la défécation et, pour le sexe féminin, à uriner et à la dernière phase de l’accouchement. En nous mettant en position de faiblesse, ces situations nous incitent à la pudeur, à nous cacher et à ne pas répondre. Si les pieds décalés rendent les individus moins dociles, ils améliorent leur santé, leur réactivité, leur endurance, leur force, leur rapidité, etc. Toutefois, la longévité résultant de cette approche intégrative de la santé et des rapports sociaux aggrave le problème des retraites, sauf si ces tranches d’âges contribuent, à leur manière, à un mieux vivre pour tous…

Numéro 27 - Mai/Juin 2012 4,80 €
Numéro 27 - Mai/Juin 2012 3,60 €